Vous êtes ici : Accueil » LOGIQUE CLINIQUE DU MODÈLE FONCTIONNEL » Spéculations neuro-psychiques (40-49)

Spéculations neuro-psychiques (40-49)

D 26 mai 2019     H 19:43     A Louÿs Jacques     C 0 messages


40 : La fonctionnalité du psychisme :
- anticipation et inhibition de l’axe ∆, qui utilise
- les oscillations de l’axe Ω, source de libre arbitre.
Sur l’axe Ω, deux pôles d’oscillation sont nécessaires pour assurer un libre arbitre psychique suffisant. Ce sont ceux de la censure et de la complaisance.

41 : 1) Le premier pôle de l’axe psychique Ω est celui de la censure. C’est une réflexion psychique. On y « réfléchit » aux résultats de la berlue émise en temps réel. Le jugement effectué participe d’une idéalisation, qui censure ce qui ne va pas dans le sens d’une anticipation parfaite. C’est une cognition (non verbale), qui blâme le laisser-aller trop complaisant de la personne.

42 : Le pôle de la censure permet la construction réflexive d’un « moi idéal ». Le petit enfant se voit soudainement dans un miroir en unité verticale, alors qu’il n’est encore capable que de ramper horizontalement. Il jubile de plaisir d’avoir pu anticiper sa verticalité, dont il a tout à coup la preuve. Il traverse le « stade du miroir » psychique, où il censure sa défaillance puérile de redressement. Ce n’est plus l’évitement neurologique du reflet.

43 : 2) Sur l’axe psychique omega Ω, le pôle opposé au pôle de la censure est celui de la complaisance. Il se détache de tout ce qui est trop élaboré. Il néglige tout ce qui pourrait faire passer à côté de la réalité simple et facile. Il corrèle rapidement l’anticipation construite et l’événement en cours, en se contentant de traits sommaires correspondants à l’événement.

44 : Le « moi complaisant » colle d’emblée à ce qui se passe. Il considère que l’on ne peut
réfléchir à tout. Il se réjouit vite d’avoir prévu l’événement, même si cette réussite reste superficielle. Il faut bien pouvoir continuer à vivre, même avec des approximations. Il pallie à la trop grande critique du « moi idéal ».

45 : L’axe Ω psychique va dégager une possibilité de libre arbitre, par un choix souvent assez aléatoire entre la censure et la complaisance, entre la prudence et l’aventure, entre la réflexion trop élaborée et la hardiesse peu réfléchie, afin de permettre à quelqu’un de se préparer le plus possible à l’incertain. L’imaginaire psychique est ainsi fait de réflexion toujours insatisfaite et d’opportunisme un peu facile, mais, ce qui importe, c’est la possibilité de l’alternance.

46 : Les troubles du fonctionnement des axes ∆ et Ω psychiques vont nous fournir les moyens d’établir une clinique propre du fonctionnement psychique (hors Twitter). Si la clinique neurologique nous montre des problèmes de conditionnement, la clinique du psychisme nous montrera des troubles facilement déductibles de l’anticipation et de ses déclinaisons.

47 : Sur l’axe ∆ de la réalité, le choix du libre-arbitre psychique résonne logiquement avec la souplesse adaptable des conditionnements neurologiques. Les deux possibilités sont permises par le travail de l’axe logique Ω dans les deux registres. En superposant neurologique et psychique, nous avons deux programmes en parallèle. Ils utilisent les mêmes structures dans le cerveau, avec un troisième registre qui les allie, qui les noue, celui du symbolique. Le symbolique fait liaison.

48 : Les axes Ω et ∆ sont investis par le langage. Ils établissent celui-ci comme un troisième registre fonctionnel, celui du symbolique. C’est le registre de l’alliance entre humains. Le symbolique conjugue langage, échangé avec l’autre et structure sociale, qui est une danse avec les autres. Langage inter-subjectif (la parole) et langage interne (la pensée) suivent la même logique tétravalente. La danse sociale fonctionne comme du symbolique non verbal.

49 : Le langage noue le retard du neurologique et l’anticipation du psychisme pour établir un « présent ». Ce qui change, c’est la présence d’un interlocuteur. L’autre y devient présent. Ça nous parle, tout à coup, avant même que l’autre ouvre la bouche.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rechercher

Rubriques

 

Dernières brèves