Vous êtes ici : Accueil » ILLUSTRATIONS CLINIQUES : DOCUMENTS ANCIENS ET CONTEMPORAINS » Exposé : Franz Anton Mesmer et le magnétisme animal

Exposé : Franz Anton Mesmer et le magnétisme animal

D 17 janvier 2012     H 12:31     A Dr. Nadia des Courtis     C 0 messages


 


 Franz Anton Mesmer


 

  • né 23 mai 1734 à Itznang, décédé le 5 mars 1815 à Meersburg

 


 

  • fils d’un forestier, né au bord du lac de Constance
  • déménage à Vienne pour y effectuer ses études de médecine
  • devient l’élève du médecin de la cour impériale, le Baron von Swieten
  • est influencé par le prêtre Johann Joseph Gassner et s’intéresse à l’influence des astres sur l’homme ; dévoue sa thèse de doctorat à ce sujet : « De l’influence des planètes sur le corps humain »
  • s’inspirant, entre autre, des écrits de Paracèlse sur le magnétisme, il développe l’idée de la bienfaisance des aimants sur l’organisme malade
  • en 1773, il entreprend son premier traitement sur l’idée d’un fluide universel, à l’aide de plaques aimantées
  • il fréquente des musiciens de renom de l’époque (Haydn, Mozart, Gluck) et commande au jeune Mozart l’opéra Bastien et Bastienne, qui est mise en scène pour la première fois dans son jardin
  • il traite la viennoise Maria Theresia von Paradis de sa cécité et s’attire des ennuis
  • il est contraint de quitter Vienne et s’installe à Paris

 


 Trois hypothèses de base


 

  • un fluide physique subtil remplit l’univers, servant d’intermédiaire entre l’homme, la terre, les corps célestes et entre les hommes eux-mêmes
  • la maladie résulte d’une mauvaise répartition de ce fluide dans le corps humain et la guérison revient à restaurer cet équilibre perdu
  • grâce à des techniques, ce fluide est susceptible d’être canalisé, emmagasiné et transmis à d’autres personnes, provoquant des « crises » chez les malades pour les guérir

 


 Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, 1779


 

Quelques idées de base tirées de cet ouvrage :

  • il existe dans l’univers 2 substances : la matière et le mouvement
  • le mouvement s’exprime de 2 façons, à l’extérieur, en tant que mouvement et à l’intérieur, en tant que vibration ou courant
  • plus l’espace entre les particules est petit, plus le courant va être accéléré
  • dans un corps, la vitesse des rayons va être déterminé par la nature des espaces vides et la force du courant est déterminée par la vitesse et la quantité des rayons
  • tous les corps dans l’univers interagissent entre eux en raison de courants ; les marées sont les résultat de ces courants (magnétisme universel)
  • il existe différentes formes de magnétisme en raison de la forme des particules ; les particules de l’aimant, par exemple, possèdent une forme conique, ce qui explique l’existence des pôles
  • le magnétisme n’est pas une substance, mais un mouvement, une vibration comme le son
  • tous les corps organisés peuvent être magnétisés (hommes, animaux, plantes, minéraux) ; il se forment alors des pôles
  • il existe une substance qui donne forme aux pensées et qui se répercute sur l’organisation du corps
  • c’est cette substance qui est également le principe organisateur de la création (fluide vital, Prāṇa)
  • la disposition physique des organes sensoriels détermine la disposition à apercevoir ce fluide (éveil vs. sommeil vs. transe)

 


 La divulgation


 

  • Mesmer écrit plusieurs ouvrages théoriques et pratiques, afin d’instruire les magnétiseurs dans sa méthode
  • des hospices, où est pratiqué le mesmérisme, se créent partout en France

 


 Le traitement magnétique


 


 

  • 2 critères doivent être remplis afin de pouvoir guérir :
  • il faut enlever l’obstacle (matériel, !)
  • il faut augmenter le flux magnétique (par des passes doux, harmonieux et continus)
  • comme l’attraction règne entre tous les corps, les corps humains s’influencent mutuellement ; il faut placer le magnétiseur et le patient face à face, afin de maximiser l’échange énergétique, car
  • les 2 bras constituent des pôles opposés, le bras droit s’occupant de la partie gauche du patient et vice versa
  • on peut intercaler d’autres conducteurs afin d’augmenter l’efficacité (des barres ou plaques de métal ou du verre)
  • procédure : se mettre en face du malade, le toucher aux épaules pendant un moment, puis faire un mouvement descendant vers les mains, tenir les pouces quelques instants
  • puis, répéter un mouvement descendant de la tête aux pieds, afin de trouver le siège de la maladie dans le corps s’il ne le sent pas spontanément (souvent dans l’abdomen, les plexus solaires et mésentériques)
  • ceci déclenche la crise thérapeutique

 


 Le traitement magnétique - variantes


 

  • le magnétiseur peut également se mettre à côté du malade et traiter la zone affectée par devant et par derrière le corps, en faisant le même mouvement avec les 2 mains
  • on peut se servir d’une baignoire remplie d’eau et de plusieurs bouteilles remplies de sable, fer ou verre cassé et baigner le malade dedans
  • on peut se servir du « baquet »
  • les miroirs, le son (chant, bruit), la prière constituent des moyens de potentialisation

 


 Le « baquet »


 


 

  • cuve remplie de conducteurs : du verre, du fer, de l’eau
  • des barres de fer sortent de la cuve et servent de manettes pour des traitement collectifs
  • cette méthode permet de soigner plusieurs malades au même temps et, aussi, d’augmenter l’effet grâce aux conducteurs humains qui forment un circuit

 


 


 L'arbre magnétisé


 

  • les arbres, jeunes et vigoureux (chêne, hêtre, orme), peuvent également servir à la même finalité
  • la magnétisation se fait en se mettant en face de l’arbre (d’abord au sud puis au nord), en faisant des passes de la périphérie vers le tronc, puis on change de côté (polarisation), puis on embrasse l’arbre

 


 

  • pendre des cordes aux branches afin de lier les malades avec l’arbre ; les malades se lient éventuellement entre eux
  • il est possible de lier plusieurs arbres entre eux
  • Mesmer constate ne pas connaitre la durée de l’effet de la magnétisation

 


 La bouteille magnétisée


 


 

  • la magnétisation de l’eau dans une bouteille se fait en frottant les deux bouts avec les doigts vers la périphérie

 


 L'art de guérir de résume ainsi


 

  • il faut trouver la cause de la maladie en posant une main devant l’abdomen et l’autre en face de la colonne vertébrale, puis sentir la chaleur
  • il faut savoir comment allumer le feu invisible qui rend possible l’excitation de la fibre musculaire
  • il faut connaître les différents obstacles qui surviennent dans les différentes étapes de la guérison et qui peuvent empêcher ce feu dans son action

 


 L'hystérie


 

  • les séances de magnétisme deviennent d’abord un phénomène en vogue dans la bourgeoisie parisienne, puis un phénomène de masse
  • les « crises » thérapeutiques, voire hystériques, qui ont lieu, nuisent à la réputation de la méthode

 


 Le départ de Paris


 

  • les adversaires de Mesmer arrivent à le discréditer en niant les effets de la méthode, ce qui l’amène à quitter Paris
  • le début de la Révolution Française provoque la fermeture des hospices (wohltätige Anstalten) fondés par lui
  • après plusieurs voyages en Allemagne, Grande-Bretagne et Autriche, Mesmer s’installe en Suisse, dans la région du lac de Constance (Frauenfeld, Konstanz, Meersburg) ; il y décède, en 1815, d’un accident vasculaire cérébral

 


 


 L'influence de Mesmer par la suite


 

  • hypnothérapie (somnambulisme, Puységur, Janet)
  • psychanalyse (Freud, Jung)
  • la thérapie énergétique (les passes magnétiques, Reiki)
  • le mot anglais « to mesmerize », signifiant envoûter

 


 MERCI


 

 


 


Popularité :
6497 lecteurs au 19/03/2018

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rechercher

Rubriques

 

Dernières brèves